Grasse mat' jusqu'à 8 heures. Les enfants ont bien dormi et ont été très sages. Michèle réserve une table au restaurant et attend tout le monde. Tout d'un coup des enfants arrivent suivis de deux professeurs...bien connus : ce sont nos partenaires anglais qui ont dormi dans le même hotel que nous ! Plaisir des retrouvailles (pour les profs), timides présentations des enfants. Chacun mange avec son groupe. Après le petit déjeuner, Michèle invite les enfants à faire leurs bagages puis à aller jouer dans la neige du parc juste derrière l'hôtel. Les anglais y sont aussi. Que de boules de neiges échangées, descentes sur le ventre, sur le dos, en chaîne,....favorisent une rencontre moins formelle mais plus réjouissante entre les enfants des deux pays.

Nous allons ensemble à l'école de nos hôtes. Matthias, leur directeur nous attend à la station de métro où nous rencontrons aussi nos partenaires turcs.

Nous entreposons tous nos bagages dans le bureau de la directrice qui est absente aujourd'hui. Puis Mattias nous guide vers le réfectoire ou plutôt le restaurant. Un buffet self-service y est proposé chaque jour. Aucun plat avec du porc n'est proposé par respect pour les élèves musulmans et plusieurs plats végétariens sont présentés à côté de plats avec viande. Aujourd'hui spaghetti bolognaise. Nos élèves sont surpris par le calme des élèves qui se servent et s'installent librement à des tables par groupes de 6 à 8 personnes. Après avoir mangé ils débarrassent et trient leur vaisselle dans les bacs appropriés. Nous faisons de même.

Après un temps libre dans la neige, nous visitons quelques classes. Il y a le degré 0 : ce sont les enfants de 6 ans qui sont prés-colarisés. Ils ne sont pas encore obligés d'aller aller à l'école. Puis il y a 9 degrés d'enseignement obligatoires découpés en tranches de 3 années après lesquelles les élèves doivent passer des examens nationaux pour vérifier leur niveau. S'ils ne les réussissent pas, ce sont les professeurs qui doivent mettre en place une structure pour aider l'enfant en fonction de sa problématique pour qu'il puisse réussir ses examens l'année suivante. Le gouvernement paie les professeurs nécessaires en fonction de la problématique observée et des mises en place pédagogiques évaluées. Après ce tronc commun de 9 ans, les élèves peuvent (ne doivent pas mais la majorité le font) continuer trois ans des études plus spécifiques : manuelles, intellectuelles, techniques. Puis s'ils le désirent ils sont prêts à aller à l'université.

Mattias, le directeur de l'école de Suède est surpris et enchanté des questions pertinentes posées par les élèves de Belgique. Dans cette école, on parle 50 langues différentes et les 17 élèves d'une classe sont de 15 nationalités différentes. Comme l'école n'a pas assez de locaux pour organiser les cours pour tous en même temps, tous les élèves de l'école n'ont pas les mêmes horaires de cours. L'école finit à 14 ou 15 heures. Après les élèves sont pris en charge en ateliers sportifs, culturels ou de bricolage par des "assistants". Chaque jour, un responsable par classe propose les activités du jour que les enfants peuvent choisir librement. Les groupes sont organisés et encadrés par un adulte : ils sont alors une petite dizaine par groupe.

Finalement, nous sommes invités à nous rassembler dans une classe où nous attendent les familles. Après un petit discours de remerciement aux familles, Margriet (un des professeurs du projet) appelle les enfants un par un et leur présente la famille qui va les accueillir. Puis autour d'un biscuit et d'une tasse de thé ou de café, nous avons l'occasion de permettre aux enfants d'exprimer leurs craintes et leurs envies, aux parents d'exprimer leurs attentions, à Vincent de prendre les numéros de téléphone et de donner le sien et à Michèle de prendre des photos. Peu à peu les enfants viennent nous dire au revoir et partent avec leurs correspondants.

Une première belle journée qui s'achève à l'école.

Dans la soirée, les élèves envoient à Vincent des petits messages

- "La famille est super gentille et nous avons mangé un souper délicieux"

- "Juste pour te dire que dans notre famille, il y a un jaccuzi !"

- "Tout va bien, c'est super. Merci"

Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Rencontre avec les familles
Tag(s) : #Erasmus

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :